vendredi, mars 30, 2007

Le commerce local s'expose sur le web

Un article intéressant à lire sur le site news.fr qui analyse le phénomène consistant à créer "des passerelles entre monde virtule" et le commerce en dur. L'article y présente la nouvelle tendance, comme il le qualifie, conciliant recherche d'infos sur le web et achat en magasin physique. Il explique comment plusieurs sites "américains" se sont lancés dans des projets de moteurs de recherche locale. Le principe consiste à se servir du web pour voir où on peux aller acheter physiquement son produit.

News.fr présente plusieurs exemples de projets comme Krillion, qui permet en fournissant un type d'appareil d'électroménager et un code postal, de savoir quels magasins commercialisent ce produit. De même, NearbyNow offre la possibilité de vérifier quels produits sont disponibles dans un centre commercial précis.

Au vue de ces exemples, on s'aperçoit que les perspectives pour ce type de service sont vraiment intéressantes. Les initiatives actuelles concernant le search local illustrent qu'en France aussi les passerelles existantes entre web et commerce physique sont source de nombreuses idées!

L'analyse de news.fr permet de bien ce nouveau "phénomène" et d'illustrer la citation de Greg Sterling, du cabinet Sterling Market Intelligence, dans le New York Times, "alors qu'Internet était sur le point de permettre à toute entreprise de vendre ses produits partout dans le monde, il pourrait bien en fait être utilisé pour faire le contraire : fournir aux consommateurs des informations relatives à ce qu'ils peuvent acheter localement"...

1 commentaire:

O-commerces.com a dit…

En ce qui concerne l'ouverture d'une boutique en ligne nous avons mis en place le site O-commerces.com qui permet a toute personnes immatriculé de créer sont espace et de profiter des autres epaces pour être vue c'est un systeme unique en son genre et soutenue par notre partenaire PAYPAL . le cout d'acces a ce systeme est de 69€ HT /an donnant droit a un depos ilimité de produits sans sur taxe

Cordialement
Jean Marc Tola (chef de projet)